Aïe, j’ai trop mal ! Vite le réflexe Sophrologie

Nous avons tous, à un moment où l’autre de notre vie, des douleurs. Migraines : aïe!!! ; Tendinite : aïe!!! ; Rage de dents : aïe !!! Crampes d’estomac :aïe !!! Lumbago : aïe !!! Je m’arrête là car vous l’aurez bien compris la liste peut être longue, très longue… Je vous livre ici mon secret : pour apaiser votre mal, respirez et détendez-vous !

La sophrologie peut vous aider dans cette démarche et donc vous offrir un apaisement réel et c’est ici que je vous l’explique !

douleur et sophrologie

 

Commençons peut être par définir la douleur

.

Petit tour donc dans le dictionnaire Larousse :

sensation pénible, désagréable ressentie dans une partie du corps

sentiment pénible, affliction, souffrance morale,chagrin, peine

Puisque chacun a sa perception de la douleur cette définition reste bien vague alors même que le processus physique menant à la douleur est identique pour tout le monde.

 

En 1979, l’Association Internationale pour la Douleur propose la définition qui paraît un peu plus parlante :
« La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable associée à un dommage tissulaire présent ou potentiel ou décrite en termes d’un tel dommage »

 

La douleur est donc un complexe mélange de sensations physiques et émotionnelles qui se traduit par 3 critères :

  • Une sensation physique localisée : “ ça pique, ça brûle, ça lance, ça pulse, ça tire”…
  • Une émotion qui vient colorer la sensation : “c’est désagréable, c’est inquiétant”
  • Un comportement, notre façon de signifier notre douleur (expression du visage, grimace, posture du corps, cris, larmes, gémissements…)

 

Il est important d’envisager la personne sous ces trois aspects lorsque l’on souhaite traiter la douleur.

 

Que se passe t il dans le corps ?

 

La douleur est déclenchée quand le corps perçoit une agression, une anomalie venant de l’intérieur ou de l’extérieur du corps (brûlure, virus, blessure…). Elle met le cerveau en alerte pour activer les secours. La sensation douloureuse n’est pas que la résultante d’une atteinte physiologique, elle est aussi une construction du cerveau pour protéger une région agressée, pour protéger notre intégrité physique.

Mais alors, la douleur est notre amie ?!

Oui la douleur est une amie qui nous veut du bien… J’entends bien que si vous souffrez atrocement, vous n’aimez pas lire cela et que vous aurez bien envie de lui déclarer la guerre à cette amie, de la bannir de votre page facebook et de la sortir de tous vos contacts manu millitari !!!!

 

Pourtant, elle nous invite à nous poser et à ajuster nos actions. Elle nous parle de… nous, de ce qui ne va pas dans notre façon de Vivre (nos émotions bloquées, les situations mal vécues…)

Pensez à ces personnes ayant subi une lésion cérébrale ou atteintes d’analgésie congénitale qui  ne ressentent pas la douleur, imaginez à quel point ils se mettent en danger : ne sentant pas la brûlure, ils peuvent laisser leur main collée sur une plaque de cuisson allumée ; continuer de marcher tranquillement alors qu’ils ont une énorme entaille dans le mollet, ou bien avoir une crise d’appendicite qui passe totalement inaperçue… Ces même personnes ont le sentiment d’habiter un corps étranger, ils doutent de leur limites physiques. Pour tenter de comprendre leur situation face à leur corps, pensez à un moment où vous avez eu une anesthésie locale (peut être chez le dentiste par exemple), vous avez alors la sensation que cette partie du corps est anormalement gonflée, déformée… c’est parfois pareil pour eux.

 

Donc réjouissons nous de ressentir la douleur et apprenons à la soulager. Le petit bonus ici : c’est que l’on peut dans certains cas se passer d’antalgiques, d’analgésiques et autres médicaments magiques grâce à des techniques douces, simples et pourtant tellement efficaces comme la sophrologie. (J’ai bien dit dans certains cas !!! Et seul votre médecin est en mesure de gérer votre traitement médicamenteux!!!)

 

Douleur aiguë ou douleur chronique

 

On peut distinguer deux types de douleurs, comme mentionné dans le titre de ce paragraphe.

 

La douleur aiguë est une douleur qui fait suite à une “agression” du corps (blessure,brûlure, infection…). Elle disparaît dès que la cause est éliminée (de quelques minutes à quelques semaines en fonction du temps de guérison nécessaire). C’est donc notre fameuse amie qui agit comme un signal d’alarme.

Le terme aiguë ne signifie pas obligatoirement qu’elle soit intense.

 

La douleur chronique au contraire se définit par sa durée (depuis au moins 3 moins), sa persistance malgré la disparition de la cause, la complexité de sa compréhension (pas toujours de cause, elle diminue, augmente, disparaît, revient) et enfin, son caractère envahissant (moralement et physiquement).

Ce type de douleur a des conséquences sur le sommeil, l’appétit, et sur tout le quotidien d’une manière générale. Le stress et la fatigue engendrés par ces douleurs chroniques agissent sur l’irritabilité de la personne, exacerbe son anxiété, menant parfois jusqu’à la dépression.

Il y a aussi un point très important qui s’ajoute à la balance penchant coté dépression : la non-reconnaissance de cette douleur. Alors que la personne endure son mal (est parfois même handicapée par sa douleur), son entourage, son employeur, son médecin ne la prennent pas forcément au sérieux. Ce peu de crédit accordé au patient douloureux est, à lui seul, une vraie source de souffrance.

 

Qu’est il possible d’attendre de la sophrologie ?

 

Avant de continuer, une mise au point est nécessaire : malgré tous nos efforts, mes collègues Sophrologues et moi-même ne sommes pas magiciens !!!

Ainsi nous ne ferons pas disparaître vos douleurs et nous ne vous conseillerons JAMAIS de stopper un traitement médical, seul votre médecin est habilité à le faire.

Pourtant, vous pourrez retirer de grands bénéfices à venir nous consulter.

Avec tout un panel de techniques, nous allons vous aider à modifier votre perception de la douleur.

Vous apprendrez que c’est dans la détente du corps que vous allez trouver l’apaisement.

 

Votre Super Sophrologue travaillera avec vous à l’acceptation de votre état pour sortir du discours “oui mais avant ‘j’étais comme ça… c’était mieux” pour vous aider à vous projeter dans un futur plus serein où l’amélioration de votre état sera mis en avant.

Votre Super Sophrologue, vous accompagnera dans l’acceptation également de votre traitement afin de vous aider à le rendre plus efficace.

 

Lorsqu’un acte chirurgical doit être envisagé, votre Super Sophrologue aura aussi des exercices cachés dans sa boîte à outils pour vous amener à gérer vos peurs et angoisses en vous préparant à l’intervention. Résultats : vous arrivez plus détendu le jour de l’opération ce qui limitera la dose d’anesthésie et votre corps, vos tissus et vos organes seront préparés au geste opératoire. De plus, vous récupérerez plus facilement et rapidement.

 

Vous serez peut-être même surpris de découvrir le sens caché de votre douleur, comprendre enfin le message que votre corps cherche à vous faire passer.

 

Ainsi, avec son approche globale de l’Être humain, la Sophrologie vous permettra de retrouver un mieux être, vous accéderez à un autre rapport à votre corps : fini la seule vision du corps douleur, vous pourrez à nouveau savourer la rencontre avec votre corps Plaisir, celui où le calme sait se faire une place.

Enfin, en gérant votre douleur, vous vous rendrez compte de votre pouvoir, de vos capacités et donc vous augmenterez votre confiance en vous.

 

Quoiqu’il en soit, au-delà de tout le blabla, le seul conseil que je puisse vous donner est le suivant : foncez chez votre Super Sophrologue !!

En guise de “test”, je vous invite à vivre cette séance dans laquelle je vous guide dans une technique de gestion de la douleur.

 

 

Laissez- moi en commentaire votre rapport à la douleur

Prenez-soin de vous,

 

A bientôt

 

Caroline Muller, un Colibri Imparfait

 

 

 

Crédit photo : Pixabay HansMartin Paul, fotomelia :jeanmarc

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*