Lâchez la pression

Dans notre quotidien toujours plus stressant, la pression s’accumule à longueur de journée, bien souvent sans que l’on s’en aperçoive.

Si vous sentez par moment, que vous êtes au bord de l’explosion, regardez cette vidéo car pour vous le mot d’ordre c’est : Lâcher la pression !

 

Il est des exercices simples et pourtant tellement efficaces…

Pompe petit Shadok
et les Shadoks pompèrent…

Je vous présente aujourd’hui l’outil de sophrologie que l’on nomme “Pompage des épaules” (pour moi : en hommage aux Shadoks lol)

ou exercice respiratoire n°3 .

Ce mouvement des épaules, couplé à une respiration contrôlée, vous offre un temps de reconnexion au corps. Il est très utile pour évacuer les tensions, le stress, les états négatifs (colère, peur, doutes…).

 

Je vous explique comment le réaliser (position de départ, synchronisation de la respiration et du mouvement, rythme…).

 

Je vous souhaite un bon visionnage… mais surtout une bonne pratique !!!

 

Comment ça, vous préférez la version écrite ?! Bon OK, alors lisez la suite…

Pourquoi cet exercice

Le pompage permet dans un premier temps d’évacuer tout ce qui est négatif, mais comme tout exercice de Sophrologie, il est un outil pour affiner nos ressentis corporels.

Vous allez ainsi pouvoir lâcher les tensions accumulées dans les épaules, les trapèzes et la base de la nuque.

Cette région est bien souvent le siège de douleurs dues au stress et il est important de les chasser. Si par contre vos tensions s’accumulent dans votre ventre, cliquez ici pour vous faire du bien

En pratiquant cet exercice à l’efficacité redoutable, vous ressentirez un vrai lâcher-prise.

Là où cela devient formidable, c’est que vous deviendrez rapidement capable de sentir comment sont vos épaules : tendues, hautes, verrouillées, basses, relâchées… Vous vous en doutez, la meilleure posture est celle où vos épaules sont basses et relâchées.

 

Comment lâcher la pression

En avant pour les explications pratiques :

  • Installez vous debout, pieds écartés de la largeur du bassin, épaules basses.
  • Sur une inspiration profonde par le nez, vous serrez les poings et montez vos épaules aux oreilles.
  • Bloquez la respiration et faites des mouvements de bas en haut avec vos épaules (attention,j’ai bien écrit les épaules et non les coudes!!! Vérifiez que vos coudes sont verrouillés et que se sont bien les épaules qui montent et descendent !)
  • Puis, lorsque vous avez besoin de reprendre votre souffle, soufflez fortement par la bouche en ouvrant les doigts.

 

Observez les sensations dans les doigts, les mains et les épaules puis recommencez deux fois ce mouvement.

 

Vous pouvez ajouter une intention à cet exercice ; par exemple : imaginez que vous tenez de gros sacs poubelles dans lesquels vous enfermez tout ce dont vous souhaitez vous débarrassez et sur l’expiration, vous visualisez que vous lâchez les sacs sur le sol.

 

Cet exercice est l’un de mes préférés car les sensations sont très agréables et le relâchement perceptible.

 

Pensez y avant de hurler sur vos enfants, conjoint, collègues… isolez-vous, pompez et vous vous sentirez prêts et mieux disposé pour une “discussion”.

Pratiquez le plus souvent possible et surtout dès que vous en ressentez le besoin !! Si vous avez peur du regard de l’autre, enfermez-vous dans votre bureau, les toilettes, l’ascenseur, n’importe où… Pour les plus audacieux, osez l’exercice devant la photocopieuse, la machine à café ou devant vos enfants car l’avantage sera alors d’ouvrir la conversation et de partager cet exercice ultra sympa !

 

 

Connaissiez-vous cet exercice ? le pratiquez vous? Que pensez vous de cet outil? Allé, soyez bavards et dites le moi dans de doux commentaires

 

A bientôt

Prenez soin de vous et devenez parfaitement Imparfait

Caroline Muller, un Colibri Imparfait

Partagez l'article :
  •  
    7
    Partages
  • 7
  •  
  •  
  •  

2 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.