Présentation

Bonjour et bienvenue sur ce blog au nom étrange…

Permets moi de me présenter.

Je me prénomme Caroline et au moment où je débute ce blog j’ai… (attends je compte … pas facile de se souvenir de son age quand dans sa tête on a toujours 19 ans) ah oui, j’ai 38 ans (au 15 juin 2017, donc si tu lis cette page dans plusieurs années, tu n’auras qu’à faire un petit calcul… si si tu sauras faire… ) !

J’aime me définir comme une amoureuse de l’Être Humain. J’adore comprendre nos relations, nos fonctionnements et j’aime en apprendre toujours plus sur le plus puissant des ordinateurs jamais conçu : notre cerveau !

J’ai exercé des tas de métiers (de secrétaire à serveuse, en passant par Ambassadrice pour une grande marque de luxe française ou animatrice  en club de voyage à l’étranger – waouh quelle époque de fou c’était!) mais celui qui m’a “retenue” le plus longtemps c’était auxiliaire de puériculture (8 ans).

Et aujourd’hui j’exerce un métier passionnant : Sophrologue !

C’est grâce à ces deux derniers métiers que je sais aujourd’hui qui je suis et ce que je veux dans ma vie !

En effet ce n’est pas facile de trouver notre chemin de vie, notre voie ; j’entends encore ma formatrice quand je préparais le diplôme d’auxiliaire de puériculture qui nous disait “rien n’arrive pas hasard, ce n’est donc pas un hasard si vous avez choisi ce métier”… A l’époque pourtant, il me semblait que si justement j’arrivais là un peu comme ça, sans savoir pourquoi, presque du genre : “Quel métier choisir pour ma reconversion ? voyons, lettre A… Auxiliaire de puériculture… Ah ouais ça sonne bien ça!” ;  et surtout j’étais certaine que ce ne serait pas mon dernier métier.

Et puis j’ai fini ma formation, j’ai eu mon diplôme et avant même la remise de ce dernier, je commençais à travailler là où j’allais passer les huit prochaines années de ma vie : un Centre Maternel.

J’étais auxiliaire de puériculture dans un foyer pour des jeunes mamans en difficulté avec leur enfant. Ma mission, puisque je l’avais acceptée, était, en bref, de soutenir ces jeunes femmes dans leur relation à leur bébé et de les soutenir dans leur parentalité (ex-collègues : vous excuserez pour ce très gros résumé).

Je faisais partie des quelques auxiliaires qui voulaient être présentes au moment de l’accouchement si les femmes le demandaient. En effet, ces mamans étaient bien souvent isolées, rejetées de leur famille ou seule dans un pays qui n’était pas le leur d’origine et je trouvais inconcevable de laisser une femme accoucher seule. Quel moment merveilleux mais aussi tellement angoissant… Comment envisager de laisser ces femmes n’ayant, pour la plupart reçue aucune préparation à l’accouchement, rester seules pendant des heures avec leurs peurs, leurs questions auxquelles une équipe médicale ne répond que de temps en temps quand ils entrent dans la chambre de façon presque déshumanisée pour effectuer moult examens sans douceur ?

Très vite, je me suis aperçue que ma simple présence ne suffisait pas, je voulais leur offrir plus que simplement ma main pour qu’elles la tiennent (enfin la tenir… pour me casser quelques phalanges ou graver à jamais leurs ongles dans ma peau serait plus juste…) ; c’est ainsi que je me suis formée à la sophrologie avec une spécialisation en périnatalité.

 

Je suis également la jeune maman d’un adorable petit gars (au moment où tu liras, peut être que “petit gars” sera devenu grand et aura même quitter le nid pour voler de ses propres ailes – oh la la, stop, n’allons pas trop vite et laisses moi savourer chaque instant avec mon BABI de 21 mois ;  ou peut-être que la famille ce sera agrandie…)

Et ce rôle de maman, m’a, on peut le dire, révélée à moi même! Ma féminité m’a éclaté au visage, ma force aussi. Toutes pièces du puzzle ce sont mises en place : non, je n’ai choisi aucun de mes métiers par hasard, maintenant je comprends. Je réalise alors également l’importance de mes métiers dans la création d’un avenir plus doux.

J’ai eu envie de créer ce blog afin de partager avec toi ce qui me passionne : l’univers de la périnatalité (de la conception de l’enfant à la parentalité consciente, en passant par toutes les étapes de la grossesse) et le développement personnel.

Il me tiens à cœur de promouvoir une parentalité consciente afin d’offrir le meilleur aux enfants mais aussi aux parents.

Les enfants sont la société de demain, et comme j’ai envie de vivre dans un monde plein de tolérance, de bienveillance et d’Amour, il me semble essentiel de transmettre tout cela à nos p’tits loups.

Tu auras donc la possibilité de découvrir ici de nombreux articles sur ce sujet.

L’autre partie qui me parait indispensable est le pilier de l’Estime de soi et du développement personnel. En effet, si tu souhaites être un parent conscient il te sera nécessaire de travailler sur toi (et puis tu verras que ça se fera très naturellement). Or, la base de tout développement personnel est l’Estime de soi ! Comment est-il possible de ne pas s’aimer dès lors que tu réalises la magie qui est en toi. Là aussi, le sujet est vaste et j’espère sincèrement que tu trouveras l’article qui te feras prendre conscience de tout ce potentiel en toi.

Ce blog sera aussi ton aventure, donc à l’instant où mes doigts pianotent sur ce clavier (pas très vite car je ne tape qu’avec 4 doigts, mais je vais m’améliorer!) je ne sais pas quelle sera l’évolution de cet espace que je souhaite lumineux, joyeux, drôle (je vais essayer) et plein d’informations, de trucs à retenir et, surtout, à appliquer.

 

Pourquoi ce nom de blog étrange ?

Tu as très certainement entendu l’histoire du Colibri… Non? Mais si, le petit Colibri dans la forêt qui prend feu ? Tu ne vois vraiment pas de quoi je parle?

OK, je te la résume, bien qu’il existe plusieurs versions, voici le concept : Dans une forêt Amazonienne, se déclare un incendie. Les animaux fuient devant le danger et regardent de loin leur forêt partir en fumée. Mais un colibri, ce superbe oiseau multicolore, tout petit, ne cessait de faire des aller-retour jusqu’à la rivière pour apporter à chaque fois une petite goutte d’eau. Un animal vient alors à lui : “Que fais- tu Colibri ? Tu n’es pas fou, tu te rends bien compte que tes minuscules gouttes d’eau n’éteindront pas l’incendie ?” Le colibri continuait. Il répondit : “Je sais bien, mais je fais ma part ! Je fais ma part de travail ! “

Voilà exactement ce que je souhaite faire avec ce blog : apporter ma goutte d’eau pour voir, demain, émerger une société plus douce dans laquelle il fera bon vivre, où chacun saura trouver sa place et s’épanouir.

Cette société harmonieuse est déjà en marche car nous sommes nombreux à véhiculer ses valeurs autour de nous, mais nous avons besoin que les messages rayonnent encore plus, encore plus loin, encore plus fort. Nous aideras-tu ?

Mais comme tout dans la vie, ce colibri que je suis est imparfait ! Et mon imperfection est parfaite, tout comme la tienne ! N’attends pas d’atteindre la perfection pour passer à l’action, car tu risques de passer à côté de ta vie…

 

Sois parfaitement imparfait…

 

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
    1
    Partage
  • 1
  •  
  •