Une grossesse avec la sophrologie

La grossesse… quelle étape dans la vie d’une femme !

Des mois de transformation, de création d’une vie (ou plus), des hormones en effervescence…

Dans quelques mois c’est toute la vie qui va radicalement changer.

Peut-on envisager une méthode qui prépare à gérer les modifications du corps, à accepter les humeurs changeantes, à positiver au quotidien, à préparer physiquement et mentalement l’accouchement et qui aura aussi des applications en post-partum ?

Il existe un moyen de conjuguer tout cela à une réelle autonomie : La Sophrologie.

 

grossesse sophrologie

 

La sophrologie remet la femme, et le couple, au cœur de leur projet de naissance. Ils se réapproprient leur rôle actif dans l’accouchement, l’accueil du bébé et la construction de leur nouvelle famille.

 

La Sophrologie au fils des trimestres

Premier trimestre

Avec l’annonce de la grossesse déjà les émotions se bousculent dans la tête de la femme, les premiers changements corporels apparaissent, la fatigue, les nausées, le sommeil perturbé, les peurs et angoisses liées à l’inéluctabilité de l’accouchement et du changement de vie ; voici un programme déjà bien complet à gérer !

Heureusement, la sophrologie est là pour votre plus grand bonheur. En consultant un(e) sophrologue dès le premier trimestre, vous allez aborder tous ces points et vous offrir les clés d’une grossesse vécue dans la sérénité quelque soit son déroulé.

Vous vous reconnecterez à votre corps en aiguisant vos sensations corporelles,  vous prendrez du recul et surtout, vous augmenterez votre confiance en vous. Vous aurez le temps de travailler sur vos valeurs, les questions autour de la famille de la parentalité seront, entre autre, abordées.

 

Deuxième trimestre

Déjà bébé commence à bouger, des contractions se font sentir, les questionnements sont nombreux, le poids est à surveiller. Votre sophrologue vous accompagnera dans un travail sur des problématiques particulières qui pourraient émerger.

Tranquillement vous envisagerez votre nouveau mode de vie, et vous commencerez à évoquer l’accouchement pour vous y préparer psychiquement, en douceur.

Le lien avec votre bébé est mis en avant ainsi que le renforcement de votre confiance en vous.

 

Troisième trimestre

Tic tac, l’accouchement approche. L’heure est venue de pratiquer les entraînements aux techniques utiles le jour de l’accouchement. Lenteur et plénitude seront vos maîtres mots.

Votre sophrologue vous enseigne à accueillir l’instant présent sans jugement, sans résistance et ainsi à accepter toutes les éventualités.

Le travail va porter sur l’activation du positif, sur l’énergie, la respiration mais également sur la préparation au retour à la maison.

 

 

grossesse sophrologie2

Comment ça se passe au juste?

Réalité psychique, schéma corporel, révélation des ressources personnelles… comment faire pour travailler tous ces points et bien d’autre encore?

La sophrologie dispose de trois outils que sont la respiration contrôlée, la détente musculaire et la visualisation positive.

La respiration est primordiale à notre corps en bonne santé et à la détente.

Vous allez vous appuyer sur une respiration efficace pour remettre du calme quotidiennement dans votre corps et votre tête. Elle vous permettra également de vous concentrer. Certaines techniques respiratoires vous seront particulièrement utiles au moment de l’accouchement.

 

La détente musculaire quant à elle, facilitera le travail et réduira les sensations intenses de l’accouchement. En effet, plus vous vous contractez, plus vous avez mal et plus vous avez mal, plus vous vous contractez, il est donc important de briser ce cercle vicieux.

Vous allez apprendre à entrer dans la douleur au lieu de la combattre. Je vous entends me dire : Comment ça “entrer dans la douleur” ? on ne va pas la supprimer complètement??? Et bien non, hélas, on ne va pas faire disparaître la douleur, du moins pas avant que vous n’ayez la péridurale si vous la souhaitez. Mais vous serez armée pour passer au-delà de la douleur, vous apprendrez même à trouver un moment de calme entre les contractions.. si si, promis c’est vrai !

(Et petite confidence entre nous : il y a même des femmes qui ont un orgasme au moment de la naissance… tentant comme point de vue, non ?)

 

La visualisation pour finir, vous guidera vers vos ressources internes, souvent bien cachées mais pourtant présentes, afin de les ramener à la surface. Notre cerveau, aussi performant soit il, ne fait pas la différence entre quelque chose de vrai ou d’imaginaire, de présent, passé ou futur. Donc à force de visualiser certaines situations et les comportements/émotions que vous vivez en relation avec cet évènement, votre cerveau finira par associer l’évènement et les ressentis au point que lorsque la situation se présentera réellement votre se dira : “Ah ouais, cool, je connais cette situation, donc comment je réagis déjà? ah oui, c’est ça, je ressens cette émotion et le corps est dans cet état, OK, en avant toute, je déclenche les signaux nécessaires pour que tout le monde se mette au boulot!”.

 

 

 

Vous vous rencontrerez une fois par semaine avec votre sophrologue, seule ou en groupe selon la formule que vous aurez choisie. Votre partenaire sera également convié(e).

Les exercices que votre sophrologue vous présentera en séance seront à refaire chez vous, car, comme pour beaucoup de chose dans la vie, l’entrainement et la répétition sont les clés de la maîtrise.

Vous ferez votre tri parmi le panel d’exercices, certains vous plairont, d’autre absolument pas. Certains sont très rapide, d’autre nécessitent un peu plus de temps. L’essentiel étant de pratiquer pour ressentir car la sophrologie n’est pas une discipline dont on parle : il faut la vivre pour en apprécier les bienfaits. Petit à petit ces pratiques trouveront leur place dans votre quotidien et vous aborderez alors la sophrologie comme une nouvelle philosophie de vie.

 

Comme à chaque fois que je reçois un client pour la première fois, je vous propose de ressentir les effets de la sophrologie avec un premier exercice.

Cette pratique est un pilier essentiel car elle vous accompagnera tout au long de votre grossesse et même le jour de l’accouchement.

 

grossesse sophrologie 3

Paysage de détente

 

Choisissez un endroit calme et un moment où vous ne serez pas dérangée – n’hésitez pas à envoyer chéri(e) faire des courses où à mettre un panneau sur la porte “Ne pas déranger sinon je mords !”

 

Je vous suggère de vous enregistrer en lisant le texte qui suit – au mieux de vous le faire enregistrer par un proche avec une belle voix qui sera content de faire ce petit geste pour vous.

A chaque fois que vous verrez des pointillés faites une pause de 5 à 10 secondes, quand vous voyez des parenthèses cela signifie que vous devez faire une pause plus longue, 20 secondes minimum.

La simple lecture de ce texte n’aura rien de magique ; enregistrez, écoutez et vivez !

 

Installez vous confortablement, assis ou allongée…

Prenez vraiment le temps de vous installer et de trouver une position sans tension (…)

 

Je vous invite à fermer les yeux.

Commencez par prendre conscience de votre corps et de la façon dont il est installé…

Vous gardez en mémoire que vous pouvez changer de position à tout moment si le besoin se fait sentir…

Prenez une profonde inspiration, puis soufflez doucement par la bouche…

Observez les points d’appuis de votre corps sur le support (chaise, sol, matelas..)

Sentez comment votre tête est posée … vos épaules … votre dos … vos bras … vos mains … vos jambes et vos pieds (…)

Prenez un temps pour observer votre respiration : où la percevez vous le mieux ? …  Au bord de vos narines ? …  au niveau de votre poitrine ? … au niveau de votre abdomen ? …

Restez en contact avec votre respiration, sans la modifier, pendant encore quelques mouvements respiratoires. (…)

A chaque fois que votre esprit s’évadera, ce qu’il ne manquera pas de faire car c’est normal, revenez en douceur à votre respiration, là où vous la percevez le mieux. (…)

 

Relâchez votre mâchoire …

Inspirez profondément et soufflez lentement par la bouche pour détendre tout votre visage et votre cou…

Relâchez vos épaules …

Inspirez et expirez doucement par la bouche pour détendre vos épaules, vos bras …

Relâchez vos mains …

Relâchez votre ventre …

Relâchez vos fessiers et vos cuisses …

 

A nouveau vous prenez une profonde inspiration et vous soufflez pour chasser les dernières tensions inutiles. (…)

 

Vous accueillez les sensations agréables du calme qui s’installe. (…)

 

Laissez maintenant venir à vous l’image d’un paysage de détente, un paysage réel ou imaginaire dans lequel vous vous sentez totalement en paix …

Observez tous les détails de ce paysage …

Entendez les sons qui vous parviennent …

Peut être pouvez vous sentir des parfums …

Sur votre peau, vous sentez peut être la caresse du vent ou la chaleur du soleil. (…)

 

Vous êtes au calme, détendue (…)

Profitez encore quelques instants de ces sensations de paix. (…)

 

Puis petit à petit vous laissez partit l’image du paysage … vous remettez le corps en mouvement, en pianotant des doigts … en remuant les pieds…

Et quand vous serez prête, vous pourrez ouvrir tranquillement les yeux et prendre tout votre temps pour vous relevez.

 

 

J’espère qu’après cette lecture vous allez consulter les annuaires et foncer chez votre sophrologue pour vous faire choyer !!!!

Dites moi en commentaire comment vous gérez les maux de votre grossesse et si vous parvenez à prendre le temps de … RALENTIR !!

 

Caroline Muller – un Colibri Imparfait

 

 

Partagez l'article :
  •  
    18
    Partages
  • 18
  •  
  •  
  •  

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*