soyez enfin votre meilleur ami

amendeLe harcèlement moral est répréhensible par la loi. Ainsi les personnes qui passent leur temps à faire souffrir les autres en les dévalorisant, en les humiliant à force de comparaisons abusives, en pointant systématiquement les défauts et erreurs, ces personnes encourent la peine de 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende selon l’article 222-33-2 du code pénal…

Alors préparons nos économies pour nous affranchir de notre amende car nous sommes, presque tous, coupables de harcèlement… envers nous même !

Et oui, nous sommes les pires juges, les critiques les plus âcres qu’il soit lorsque le regard est porté sur nous-même. Et pourtant nous continuons de sévir, parfois même en toute impunité !

 

Bon, j’ai une bonne nouvelle, si nous voulons nous acquitter de notre dette sans nous ruiner, il existe aussi des travaux d’intérêts généraux… Je vous explique la marche à  suivre de suite pour devenir notre meilleur ami – enfin !

 

 

Pourquoi nous auto-harceler ?

 

Après tout, cela parait tout à fait déplacer de lancer un“oh mais quel abruti fini !” à un enfant qui aurait

critiqueaccidentellement renversé son verre d’eau ou encore de vociférer des “bonne à rien tu ne feras rien de ta vie” à votre femme qui a laissé le gâteau brûler dans le four alors qu’elle signait le recommandé du facteur qui sonnait au même moment. Pourtant c’est bien le genre de petites phrases assassines que l’on s’autorise à notre encontre au quotidien.

Bien souvent ces mots trouvent leurs origines dans notre enfance (et même dans la vie intra-utérine) et dans nos expériences de vie. Puis nous les avons fait notre au point qu’il nous parait normal de répéter sans fin ses ritournelles sans en mesurer l’impact destructeur.

De plus, dès notre plus jeune âge on enseigne la compétition et les comparaisons avec les autres. Les bulletins de notes avec situation dans le classement général, entourage qui évalue les compétences de chacun avec les mots du type “ta soeur, elle savait bien écrire à ton âge” ; “tes cousins ont tous réussis à trouver un métier bien rémunérés, eux !”…

On entend beaucoup de gens entretenir des propos tels que “la vie est dure, il faut s’endurcir pour affronter les épreuves”… alors on devient, fort, intolérant face à nos imperfections et nos échecs. Ainsi on se transforme doucement en un véritable bourreau pour nous-même.

 

 

Pas très glorieux, tout cela, vous en conviendrait.

Mais alors qu’on nous apprend aisément et volontiers à nous tirer vers le bas, qui nous montre l’exemple en matière d’amour de soi ? Qui nous explique qu’il est important de nous estimer à notre juste valeur, de nous faire confiance ?

La réponse est sans appel : peu de monde, à moins de vous intéresser au développement personnel ou de vivre avec des gens qui ont déjà fait ce travail pour eux même. (Du coup, j’ose me dire que les générations futures seront mieux loties que nous car je ne cesse de voir grandir le nombre  de personnes, de sites, de livres qui traitent de ces sujets !).

 

 

 

 

Et si on devenait notre meilleur allié

 

Il arrive que l’on ait une si petite estime de nous-même et si peu d’amour à nous donner, que l’on cherche en permanence l’approbation de l’autre, comme une quête d’affection sans fin qui nous rend totalement dépendant des autres.

On passe notre vie à aller de frustrations en frustrations car nous n’osons pas vivre comme on l’entend, de peur de déplaire, de peur de “ne pas rentrer dans le moule”.

Il est donc vital que l‘on apprenne à être notre meilleur ami afin de nous libérer des dépendances affectives, pour se sentir plus fort, pour devenir plus tolérant envers soi-même, pour cesser de culpabiliser à chaque moment que l’on prend pour soi.



Pour lire la suite de cet article et découvrir des exercices pratiques efficaces, laissez moi votre meilleure adresse mail

Et comme j'aime vous offrir des cadeaux, je vous enverrais gratuitement mon bonus,

 "L'Imperfection vous va si bien !" puisque c'est dans le même thème, autant faire d'une pierre deux coups comme on dit !


Me revoilà pour la suite de l’article, je vous ai envoyé mon Bonus en cadeau alors, pensez à aller regarder vos mails pour lire ce complément… allé, on continue maintenant!

Devenir notre meilleur ami, c’est aussi savoir respecter notre corps, nos émotions, nos pensées, nos besoins. C’est savoir prendre de meilleures décisions et être un soutien plus fort pour les autres.

 

Bon, je vous sens vous agiter derrière votre ordi en vous disant : bon allé, donnes nous des pistes pour avancer!!! Et bien voilà, nous y sommes…

 

 

Commençons par comprendre ce qu’est un bon ami.

ami

 

Le bon ami est celui qui vous aime sans condition, avec vos qualités, certes, mais aussi avec vos défauts. Il sait vous offrir une écoute empathique et vous donne des conseils avisés (pas toujours c’est vrai, surtout en fin de soirée festive bien arrosée). Il a envers vous de la bienveillance et ne cherche pas à s’imposer. Pour finir il ne veut que votre bien être. Bref il est respectueux et plein d’affection à votre égard.

Pour ceux qui n’ont pas la chance d’avoir de tels amis, il existe sûrement des sites de revente ou de location d’ami –neuf ou occasion- où vous trouverez peut être chaussure à votre pied…

 

Plus sérieusement ; cet ami à l’air vraiment génial et on a envie de passer du temps avec lui n’est-ce pas ?

Il se trouve que la personne avec qui vous passez le plus de temps… c’est vous-même ! Alors êtes-vous cet ami pour vous même ? Avez vous toutes ces belles qualités qui vous permettent de passer du bon temps avec vous même ?

Sénèque (un gars un peu connu, philosophe, dramaturge et homme d’Etat Romain du Ier siècle) disait : Commence par être l’ami de toi-même. Tu ne seras jamais seul.

Je ne vous parle pas de devenir autosuffisant et totalement imbu de votre personne, mais simplement d’apprendre à vous estimer pour qui vous êtes !

 

Cessez de vouloir être parfait car vous risquez de passer votre vie à être malheur et figé dans une quête de l’impossible qui vous empêche de réaliser vos rêves (ou de réaliser quoique ce soit d’ailleurs !). Au passage, vous pouvez télécharger le bonus que je vous offre sur ce site “L’Imperfection vous va si bien”… (tiens, c’est judicieusement placé ça lol)

Nous vivons dans une société qui valorise la réussite et qui pointe sévèrement les échecs. Pourtant il est bon de rappeler que les échecs font partie intégrante de la réussite. Il serait peut-être enfin temps d’accepter nos erreurs et de les voir, à juste titre comme des opportunités d’apprentissage et donc d’amélioration.

 

Si nous n’apprenons pas à échouer, nous échouerons à apprendre. L’enfant qui ne veut pas tomber ne saura jamais marcher. (Fabrice Midal -Foutez-vous la paix).

 

Apprenons à accepter notre complexité et toutes nos nuances (stop les coquinous je n’ai pas précisé de Grey…) ; apprenons également à nous faire confiance, à rire de nous, à nous réjouir de la vie, à nous enthousiasmer

 

Pour devenir notre meilleur ami, nourrissons notre estime de nous du mieux que nous pouvons et aussi régulièrement que possible. Nous sommes comme de jolies petites fleurs  : nous avons besoins de soins et de soleil quotidiennement pour pouvoir pousser et montrer aux yeux du monde toutes nos magnifiques couleurs.

 

Et enfin, apprenons à nous décentrer. Quand nous faisons face à une difficulté, un problème ou une situation délicate, demandons nous : “et si c’était ton meilleur ami qui vivait cela, que lui dirais-tu ? que lui souhaiterais-tu ? quel conseil lui donnerais-tu ?”. Ce petit jeu de dialogue intérieur nous permet d’écouter nos petites voix qui expriment souvent des facettes de nous-mêmes blessées, apeurées qui ne demandent qu’à être entendues, reconnues… aimées !

 

Cessez également de vous comparez ! Est-ce que vous pouvez comparer une table et une banane ? Non, et vous me direz même à juste titre que c’est absurde de vouloir les comparer puisqu’ils n’ont rien en commun. Alors pourquoi vous comparer aux autres avec qui vous n’avez rien en commun puisque vous êtes unique… Même des jumeaux sont différents ! Il n’existe pas deux personnes ayant les mêmes empreintes digitales. Vous êtes unique un point c’est tout, il faut y faire vous êtes donc précieux ! Bah oui : si vous êtes unique, vous êtes rare, or ce qui est rare est précieux ; donc vous êtes précieux CQFD !

 

 

Je ne peux vous laissez finir cet article sans vous donner des exercices pratiques à faire pour améliorer votre quotidien. Le blabla c’est bien, l’action et les résultats c’est mieux, donc place aux travaux d’intérêts généraux dont je vous parlais en introduction.

Pourquoi d’intérêts généraux ? Car en pratiquant ces exercices, vous allez vous mettre à rayonner, et en rayonnant vous aller faire rayonner les autres qui à leur tour feront rayonner d’autres personnes… Bref, sortez les lunettes de soleil car bientôt tout le monde brillera !!

 

Premier exercice : la chasse aux messages négatifs

 

Comme je l’ai évoqué plus haut (si vous avez bien suivi), certaines de nos ritournelles nous viennent de manière inconsciente de chose que l’on nous a rabâché pendant notre enfance et que nous avons pris pour argent comptant. Nous nous sommes conformé aux étiquettes que l’on nous a collé sur le front :”t’es paresseux! T’es stupide! t’es nulle en orthographe”…

Mais il peut aussi s’agir de comportement, de choses senties intérieurement ; ce peut être également des injonctions perçues dans le ventre de votre mère…

  • Prenez une feuille de papier.
  • Lister les personnes qui ont participé à la construction de votre Vous (parents, frères et sœurs, famille, instituteurs, éducateurs…).
  • Quels sont les messages négatifs qu’ils vous ont transmis (de manière explicite ou non)
  • Contre balancer chaque message négatif par un message positif que vous pourriez vous adresser.
  • Et chaque fois que vous vous surprenez à vous dire à l’intérieur de vous-même une phrase assassine, répétez vous trois fois (si possible à voix haute) un argument positif que vous avez écrit pour contrecarrer les effets des mots durs!

 

Deuxième exercice : Le miroir d’amour

 

jeu du miroir

Cet exercice peut sembler extrêmement difficile pour certain au départ ; mais je peux vous garantir que le jeu en vaut la chandelle, alors essayer et persévérez !!!

Chaque matin, et aussi souvent que possible, regardez vous dans un miroir pendant une minute sans vous critiquer ; simplement vous vous regardez. Cette première étape peut paraître déjà très difficile.

Puis vous augmentez l’intensité de l’exercice et trouvez des parties de votre physique qui vous plaisent. Si, si il y en a forcément !!!!!!!!

Et pour finir, dites vous Je t’aime ! Il vous faudra peut être rester quelques jours ou semaines sur les étapes précédentes, mais un jour vous réussirez à passer le cap et vous sentirez comme il est bon de s’aimer!

 

 

 

J’espère que cet article vous a donné envie de chercher une nouvelle amitié : la votre!!!!

Pensez à me laisser des beaux commentaires car j’aime vous lire et vous répondre.

A bientôt

Prenez soin de vous et devenez parfaitement Imparfait

 

Caroline Muller, un Colibri Imparfait

 

 

Crédit photo : pixabay : StockSnap, succo, SimsalabimSabrina, 5arah, rubberduck1951, Ashish_Choudhary

Partagez l'article :
  •  
    6
    Partages
  • 6
  •  
  •  
  •  

6 Comments

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*